Tarification de la Marketplace Française

Les tarifs de notre place de marché française

Nous voulons d’abord une place de marché qui se distingue par un prix vraiment abordable.

Actuellement, ce n’est qu’une idée des tarifs qui pourraient être proposés sur la place de marché. Ce sera l’objet de discussions, sur la pertinence.
Pertinence pour les vendeurs, et pour la rentabilité économique de la marketplace.

Abonnement place de marché

  • vendeur occasionnel : gratuit
  • vendeur habituel : 5€ / mois
  • vendeur important : 25€ / mois

Commissions sur les ventes

La commissions est sur l’ensemble de la vente, produit + livraison.

  • vendeur occasionnel : 8 à 12%
  • vendeur habituel : 8 à 10%
  • vendeur important : 7 à 8%

Frais fixes de bases de données

Ces frais servent à réguler les articles qui prennent beaucoup de place en base de données, mais n’occasionnent que très peu de ventes.

  • vendeur occasionnel : 1€ par commande
  • vendeur habituel : 0,001€ / mois par article non vendu dans le mois
  • vendeur important : 0,0005€ / mois par article non vendu dans le mois

 

 

 

Pour quels acheteurs ?

Quels seront les acheteurs de cette place de marché française ?

Le marché visé sera essentiellement le marché Français. Mais les acheteurs européens, ou même plus éloignés seront bien sûr les bienvenus.

La marketplace sera disponible uniquement en français, et en euros. Il n’est pas exclu d’étendre à d’autres langues, et d’autres monnaies.

Pourquoi se limiter en grande partie au marché français ?

Il n’y a pas de raison particulière, et ce n’est pas une position fermée. C’est plus un choix de départ, avec une visée sur des marchands plutôt français, à destination d’acheteurs plutôt français également.

Mais les clients pourront bien sûr acheter de partout dans le monde, si les marchands ouvrent la livraison dans tous les pays.

Avantages pour les acheteurs

Tous les achats validés feront gagner du “cashback” aux acheteurs.
En gros, 0,8% de leurs achats seront crédités sur leur compte, validés définitivement après 30 jours.

Lorsqu’un acheteur déposera un avis et confirmera la réception de sa commande, 0,2% seront crédités sur son compte “cashback”.

Soit 1% au total, remis au client, prélevé sur les gains de la plateforme.

Les vendeurs auront la possibilité d’offrir plus, depuis leurs propres gains.

Pour quels marchands ?

Une marketplace, pour quels marchands ?

Cette marketplace se voudra “française” d’abord.

Les marchands français, expédiant de France seront mis en avant.

Les marchands de l’espace économique européens seront également acceptés. Pourquoi uniquement les marchands européens, et pas mondial ?

Tout simplement pour ne pas être inondés de produits chinois, sans contrôle préalable, avec une concurrence pas toujours très loyale.

Sur les fiches produits, les mentions du pays de la boutique, et du pays d’expédition seront indiquées. Le critère du pays d’expédition sera d’ailleurs primordial, car en cas de fausse déclaration, le vendeur sera déclaré fautif.

Marchands particuliers, marchands professionnels ?

La marketplace acceptera tous les types de marchands, selon 3 classifications :

  • vendeur occasionnel (moins de 15 ventes/mois et moins de 20 articles sur la boutique )
  • vendeur habituel (moins de 100 ventes/mois et moins de 200 articles sur la boutique)
  • vendeur important

Les vendeurs européens hors France devront forcément être professionnels.
Pour les vendeurs français, ce sera leur choix.

La notion de vendeur professionnel ou non sera simplement indiquée sur la fiche du produit/vendeur.

Le fait d’avoir ou non un statut professionnel restera le choix du vendeur. Sachant que les revenus des vendeurs seront déclarés aux autorités compétentes.

Quelle place de marché ?

Quelle marketplace proposer ?

Ca ne sert à rien de proposer une énième place de vente, si c’est pour reproduire la même chose, en moins bien.

Plusieurs principes me paraissent essentiels

  • La marketplace ne vend pas de produit ! Quelle idée malhonnête d’être vendeur soit-même, et de récupérer les bons plans des autres marchands…
  • Les tarifs doivent être raisonnables. Des commissions de 4 à 10% maximum. Celui qui doit gagner de l’argent, c’est le vendeur ! Celui qui doit profiter des bons prix, c’est l’acheteur.
  • Des tarifs clairs pour les vendeurs.
  • Une vraie relation Clients-Marchands en direct (via la plateforme), avant mise en litige.
  • Un paiement direct du client au marchand

Une plateforme au service des Marchands pour une meilleure expérience clients

  • des prix transporteurs négociés
  • des tarifs système de paiements négociés
  • des systèmes de paiements individualisés pour les marchands, ou proposés par la plateforme

Une configuration des produits, tarifs… totalement maîtrisée

  • chaque marchand peut faire ses propres fiches produits
  • les tarifs produits et tarifs livraison sont libres

Une plateforme qui donne les infos produits

  • Chaque produit sera clairement identifié :
  • d’où vient-il, où a-t-il été fabriqué
  • d’où part-il ? Le produit part-il de France par exemple ?
  • les caractéristiques du produit, taille, matière, poids…
  • les codes EAN, ISBN si disponibles

Des informations marchands disponibles

  • vendeur particulier ou professionnel
  • pays du marchand
  • taux de TVA du produit, ou exonération de TVA

Une notation des marchands, des clients et des transporteurs

Il est essentiel que des relations de confiance s’établissent entre les uns et les autres. Il faut aussi que les commentaires clients soient nombreux et surtout pertinents.

Si des marchands sont mal notés, ils devront améliorer rapidement leurs performances, pour ne pas voir leurs offres déclassées voire suspendues.

Des clients bien notés pourront cumuler de petits avantages. Réductions, bons d’achats, cashback….

Des clients mal notés perdront les avantages, voire n’auront plus accès à la plateforme.

Les transporteurs seront aussi notés, car ils sont parfois une partie du problème, dans la relation client/marchand, avec des non-livraisons, des retards…

Naissance d’une idée de Marketplace

Simple petit marchand, j’ai testé plusieurs des marketplaces connues.

Clairement, les petits marchands deviennent trop dépendants, et versent des commissions assez conséquentes aux sites, sans réellement avoir une contrepartie à la hauteur.

Évidemment, ces marketplaces sont également une réelle opportunité pour vendre en plus grande quantité, au vu du trafic qu’elle génère.

Ce blog va simplement être mon bloc-note d’idées dans un premier temps.

Et très doucement, j’essaierai de mettre en place une architecture de future place de marché, qui me parait équitable, pour les acheteurs et pour les marchands.